FR NL EN

Freiner le diabète chez des patients récemment diagnostiqués

Des études aux immunothérapies

Le diabète de type 1 est le résultat d’une diminution importante du nombre de cellules productrices d’insuline (cellules bêta dans le pancréas). Ces cellules sont détruites par un type particulier de globules blancs.

Le diabéte de type 1 est donc une maladie auto-immune. Dès lors, le Registre belge du Diabète mise en premier lieu sur des études cliniques qui tentent d’influencer le système immunitaire. Des stratégies possibles consistent à combattre les cellules blanches aggressives, ou à générer plus de cellules blanches protectrices.

Une étude précédente a démontré que des patients traités par un anticorps anti-CD3 (dirigé contre une molecule de cellules blanches de type T) immédiatement après le diagnostic ont pu garder une production d'insuline plus élevée que les patients traités par placébo. Ces derniers devaient augmenter petit à petit leur dose d'insuline pour maintenir un contrôle optimal du taux de sucre sanguin. Les patients traités par le produit actif ont pu maintenir leur dose d'insuline aussi basse qu'au diagnostic. Le produit n’a pas été disponible pour un certain temps. Récemment, une nouvelle étude, visant à determiner la dose optimale d’ anticorps anti-CD3 et coordinée par le BDR, a été finalisée. Le but à long terme est de développer et de commercialiser une thérapie de routine pour le diabète de type 1: la dose sélectionnée devrait être suffisamment efficace avec un minimum d’effets secondaires. L’analyse des résultats par le sponsor de l’étude est en cours .

Actuellement, le RBD recrute activement des patients pour trois études avec immunothérapie : Iscalimab (CFZ533), AG019 ± Teplizumab et Teplizumab (PROTECT).

Pour plus d'informations contactez votre diabétologue.

Iscalimab (CFZ533)

"Une étude pour évaluer l’innocuité, la tolérabilité, la pharmacocinétique et l’efficacité d’un traitement au Iscalimab (CFZ533) chez des enfants et des adolescents avec un diabète de type 1 récemment diagnostiqué."

Contexte:

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune caractérisée par la destruction progressive des cellules bêta productrices d’insuline dans le pancréas. Actuellement, des études cliniques évaluent des traitements qui agissent sur le système immunitaire dans le but de freiner ou d’arrêter l’évolution de la maladie.

Quel est le traitement étudié?

Entre autres, un traitement au Iscalimab (CFZ533) est actuellement étudié chez des enfants et de jeunes adultes. Il s’agit d’un anticorps capable de supprimer l’attaque nocive dirigée contre les cellules bêta productrices d’insuline en agissant sur un récepteur spécifique (CD40) de certaines cellules du système immunitaire. Dans le cadre de cette étude, le traitement est administré une seule fois par voie intraveineuse à l’hôpital, et ensuite par des injections hebdomadaires par voie sous-cutanée à domicile pendant un an. Pendant l’étude les participants continuent leur traitement à l’insuline comme les autres patients.

Qui entre en ligne de compte pour cette étude?

Des enfants et jeunes adultes âgés de 6-21 ans avec un poids corporel de 20-125kg et un diabète de type 1 récemment diagnostiqué (max. 100 jours après diagnostic).

Actuellement pas de grossesse, ni de souhait de grossesse pendant la période d’étude.

Parlez-en à votre diabétologue, et demandez-lui si vous entrez en ligne de compte pour participer! Il y a encore quelques critères d’exclusion spécifiques.

Sites participants pour le traitement et le suivi:

AG019 ± Teplizumab

"Une étude pour évaluer l’innocuité et la tolérabilité d’un traitement à l’AG019, accompagné ou non d’injections de teplizumab, chez des patients avec un diabète de type 1 récemment diagnostiqué."

Contexte:

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune caractérisée par la destruction progressive des cellules bêta productrices d’insuline dans le pancréas. Actuellement, des études cliniques évaluent des traitements qui agissent sur le système immunitaire dans le but de freiner ou d’arrêter l’évolution de la maladie.

Quel est le traitement étudié?

AG019 est ainsi un nouveau médicament potentiel qui est administré par voie orale sous forme de capsules. Celles-ci contiennent des bactéries capables de libérer certaines protéines (notamment la proinsuline et l’interleukine 10) pendant leur transit intestinal, ce qui pourrait influencer le système immunitaire du patient.

Teplizumab est un anticorps (anti-CD3) dirigé contre les cellules blanches responsables de l’attaque des cellules bêta. Ce traitement est administré par voie intraveineuse à l’hôpital pendant 12 jours.

But de l’étude:

Le but de cette étude est de vérifier l’innocuité et la tolérabilité de ces médicaments expérimentaux (AG019 tout seul, ou AG019 plus teplizumab) chez des patients avec un diabète de type 1 récemment diagnostiqué.

Qui entre en ligne de compte pour cette étude?

Parlez-en avec votre diabétologue! Il y a encore quelques critères d’exclusion spécifiques.

Sites participants pour le traitement et le suivi dans le cadre de cette étude:

L'étude PROTECT

Quel est le traitement étudié?

Cette étude veut évaluer les effets d'un traitement au  teplizumab chez des enfants et des adolescents atteints de diabète de type 1 (DT1) récemment diagnostiqué. Teplizumab est un anticorps (anti-CD3) dirigé contre les cellules blanches responsables de l’attaque des cellules bêta productrices d'insuline. Ce traitement est administré par voie intraveineuse à l’hôpital pendant 12 jours et le traitement est répété après 6 mois pour une deuxième fois. Les participants seront suivis régulièrement pendant la phase de traitement et jusqu’à un an après le dernier traitement. Pendant l’étude, les participants continuent leur traitement à l’insuline comme les autres patients.

Qui entre en ligne de compte pour cette étude?

Des enfants et jeunes adultes âgés de 8-17 ans avec un diabète de type 1 récemment diagnostiqué (max. 6 semaines après diagnostic).
Parlez-en à votre diabétologue, et demandez-lui si vous entrez en ligne de compte pour participer! Il y a encore quelques critères d’exclusion spécifiques.

Sites participants pour le traitement et le suivi:

  • CHU-UCL Namur
  • UZ Brussel
  • UCL St-Luc

Etude: Ladarixin - Dompé

Quel est le traitement étudié?

Cette étude veut évaluer les effets d'un traitement au ladarixin chez des adolescents et des adultes atteints de diabète de type 1 (DT1) récemment diagnostiqué. Le ladarixin bloque le fonctionnement d'une protéine, l’interleukine 8, qui joue un rôle dans l’attaque des cellules bêta productrices d'insuline par le système immunitaire du patient. Ce traitement est pris par voie orale pendant une année. Il s'agit de deux tablettes deux fois par jour (quatre tablettes en total par jour), pendant deux semaines, en alternance avec deux semaines sans traitement, et ce durant un an. Les participants seront suivis régulièrement pendant et après la phase de traitement. Pendant l’étude, les participants continuent leur traitement à l’insuline comme les autres patients.

Qui entre en ligne de compte pour cette étude?

Des personnes âgés de 14-45 ans avec un diabète de type 1 récemment diagnostiqué (max. 100 jours après diagnostic).
Parlez-en à votre diabétologue, et demandez-lui si vous entrez en ligne de compte pour participer! Il y a encore quelques critères d’exclusion spécifiques.

Date de début

Plus d'informations suivront dès que possible. 

Sites participants pour le traitement et le suivi dans le cadre de l’étude:

Plus d'informations suivront dès que possible. 

Contact:

contact@bdronline.be
02 477 45 46